Comment et pourquoi rendre ton expé neutre en carbone ?

 

 

 

Pourquoi rendre ton expé neutre en carbone ?

En Belgique chaque habitant émet en moyenne plus de 12 tonnes de CO2 par an. Pour atteindre l’objectif de l’accord de Paris, il faudrait réduire les émissions par personne à moins d’une tonne de CO2 par personne par an à court terme.

Le premier effort doit être sur la réduction des émissions (quelques suggestions sont fournies au point suivant).

Ensuite, pour les émissions que l'on n'a pas pu ou pas voulu éviter, la compensation des émissions de CO2 est une manière d'atténuer son impact sur le climat. Cela consiste à payer un montant donné pour financer des projets permettant d'économiser une quantité de CO2 équivalente au CO2 émis.

La compensation constitue tout au plus un moyen d'atténuer les effets d'un certain mode de vie. Il ne s'agit pas de consommer de manière effrénée en imaginant que quelques dizaines d'euros suffiront pour gommer les impacts négatifs sur l’environnement.

Le service de compensation est fourni en accord avec les méthodologies internationales par Climact. Climact est une société qui aide les entreprises, ONG, collectivités et gouvernements à faciliter une transition bas carbone.

Pour la petite histoire, Climact compte également plusieurs passionnés de CapExpé dont Dimitri, Hugues, Jérôme, Julien, Laurent et Michel.

 

 

 

Comment rendre ton expé neutre en carbone ?

1) Mesurer

La première étape consiste à mesurer l’empreinte carbone de son expé. L’Excel disponible ici permet d’estimer rapidement l’empreinte carbone de ton expé.

Le calcul se concentre sur le transport car, en moyenne, le transport représente plus de 90% des émissions de ton expé.

 

2) Réduire

La deuxième étape est liée à la réduction, ici plusieurs pistes sont proposées par sujet.

Le transport

Tu disposes de 3 leviers d’action :

Avoid
(Evite les km inutile)
Tu peux avoir une expérience comparable en allant moins loin. Préfère les vols directs aux vols avec escale. En cas de vol avec escale, choisis le chemin le plus court. Considère la combinaison de voyages.
Shift
(Optimise le mode de transport)
Dans la mesure du possible, remplace l’avion par la voiture, la voiture par le bus, le bus par le train et le train par le bateau.

Improve
(Optimise le véhicule)

Une fois ton mode de transport défini, tu peux opter pour un véhicule qui n’est pas surdimensionné, plus récent, voire électrique. En voiture, adapte les bons réflexes : gonfle les pneus, ne surcharge pas la voiture, conduis de manière « éco »,  assure-toi que ta voiture est bien entretenue. Si tu prends l’avion, évite de te prélasser en première classe (plus de place par personne et donc moins de personnes par vol).
La nourriture

Ici aussi, tu disposes de 3 leviers d’action :

Avoid
(Evite les quantités inutiles)

Tu peux éviter de surdimensioner tes achats de nourriture mais aussi favoriser les achats sur place pour éviter le transport de nourriture.

Shift
(Favorise les protéines non carnées)

~40% des émissions mondiales sont dues à la consommation de viande, principalement rouge donc sois y attentif dans la préparation de tes menus.

Improve
(Favorise le local et de saison)

Favorise les produits locaux (qui ont donc été moins transportés) et de saison (qui ont donc été moins réfrigérés avant que tu ne les achètes et qui ont demandé moins d’intrants et de chaleur pour leur production).

Le matériel

Sois attentif à l’achat et au transport inutile de materiel. Favorise la réparation au rachat.

Favorise la location à l’achat (la location CapExpe permet à un même matériel d’être plus souvent réutilisé).

Autres

D’autres points de bon sens restent d’application, comme être attentif au chauffage des logements utilisés ainsi qu’à la limitation des déchets

Contacte-nous pour réfléchir ensemble aux meilleurs moyens de réduire les émissions de ton expé. On te donnera du feedback, et interagir avec toi nous aidera à réaliser un petit manuel sympa pour les prochaines expés. Sacha est disponible au + 32 10 75 07 46.

3) Compenser

La troisième étape est la compensation. Tu verses à CapExpé le montant précisé dans l’Excel et Climact assure une réduction d’émissions équivalente à ton expé via le projet décrit ci-dessous.

Il te suffit d’insérer le nombre de km par mode de transport et le calculateur t’indiquera les émissions résultantes et le coût pour les compenser. Il ne te reste plus qu’à verser le montant indiqué sur le numéro de compte : IBAN BE59 0000 8286 9726 avec mention claire : « compensation expé XXXXX ».
En réalisant ces trois actions « mesurer, réduire et compenser », tu contribues à ton échelle à atténuer le réchauffement climatique. Parce que les petits cours d’eau font les grandes rivières…

Le projet pour compenser ton expé

Il existe différents types de projets pour compenser les émissions de GES. La référence à l'heure actuelle est le Gold Standard  qui a été initiée par des ONG internationales dont le WWF.

Le projet sélectionné pour la compensation de vos vols est un projet de potabilisation de l’eau au Kenya. Grâce à un mécanisme simple de potabilisation de l’eau, appelé LifeStraw, environ 1 million de foyers kenyans ne devront plus faire bouillir l’eau pour la potabiliser. Cela a pour effet de réduire la demande en bois, et donc la déforestation, mais aussi les émissions de GES liées à la combustion du bois. Enfin, l’utilisation de LifeStraw permet d’améliorer les conditions de vie d’environ 4 millions de kenyans.

 

The Lifestraw® Family units treat contaminated drinking water via a special microbiological filter. This reduces the demand for conventional water treatment, which is achieved through boiling water with non-renewable fuels. With the assistance of carbon finance, this project becomes economically sustainable and, moreover, provides a significant improvement in public health.

  • Over a billion people in the world lack access to safe drinking water.
  • Water-borne disease is a leading cause of illness in the developing world, contributing to the death of on average 2,000,000 children every year.
  • Families boil drinking water, using wood which they frequently struggle to afford and which is from non-renewable resources anyway

LifeStraw® is helping to alleviate this situation – meeting both humanitarian and environmental goals 

 

How LifeStraw® Works & How it Reduces CO2 Emissions

  • The LifeStraw® water treatment system can filter up to 3 years of drinking water for a family of five.
  • The system requires no electricity or additional consumables beyond the unit itself.
  • Complies with US EPA guidelines providing treated water that is as-good or better than boiling for microbiological contamination.
  • Reduces demand for firewood for water treatment by boiling, which directly reduces CO2 emissions.

 

Social Benefits

  • Project will provide access to clean drinking water to over 4 million rural Kenyans
  • Reduced child and adult mortality
  • Reduced costs to families
  • Increased attendance at schools
  • Increased productivity in communities
  • Provides employment and education opportunities